À la une

Spécial Covid19

3 questions à ... Jean-Baptiste Decroix, rédacteur en chef de la Gazette Live

Quelles sont les conséquences immédiates de cette crise sanitaire pour votre média ?'

Tout est au point question télétravail et fabrication. Le problème ce sont les recettes publicitaires : ventes d'automobiles, magasins hors alimentaires, immobilier, festivals, spectacles... : tout est à l'arrêt complet. Et donc nous ne paraissons qu'une semaine sur deux, ou sur trois. Nos 57 salarié·es sont en chômage technique partiel. 

Quelles solutions avez-vous mise en place pour gérer le quotidien ?'

Nous faisons nos réunions de rédaction en visioconférence et nous échangeons chaque jour grâce à un groupe Whatsapp qui regroupe tou·tes nos journalistes, à Montpellier et Nîmes. Nous gardons un lien quotidien avec nos lecteur·ices grâce à notre média web Gazette Live, sur notre site www.lagazettedemontpellier.fr et nos réseaux sociaux, Facebook, Twitter et Instagram. Ce lien n'a jamais été aussi fort puisque nous avons multiplié par quatre notre nombre de lecteur·ices depuis le début du confinement. Avec plus d'une vingtaine d'infos publiées par jour, nos lecteur·ices ne ratent rien de l'actualité locale liée à la crise du Covid-19 ou non. Nous innovons également en proposant de nouveaux rendez-vous quotidiens, comme un cours de yoga en vidéo chaque matin et les conseils nutrition du docteur Laurent Chevallier chaque soir. 

Comment réorganisez-vous votre média ?' 

Les publications de nos hebdomadaires La Gazette de Montpellier et La Gazette de Nîmes ont été mutualisées. Un nouveau numéro spécial sortira en kiosque ce jeudi 23 avril, 80 pages, spécial déconfinement avec des reportages, des enquêtes et une riche partie culturelle, malgré tout ! Nous nous préparons à déconfiner dès le jeudi 14 mai, progressivement. 

À lire aussi